h1

À la manière de…

7 février 2007

Blâmez mon enthousiasme démesuré de blogueuse novice si vous voulez, mais moi, quand on me propose du blogging extrême (blogue-plogue en rimes, billets écrits « à la manière de« ),  j’embarque. Ça me console d’être arrivée trop tard pour la vague de tague-5-secrets-sur-moi.

Voici donc mon billet à la manière de Patrick Lagacé :

***

Du Parc forever

Ainsi, l’Avenue du Parc ne s’appellera pas Robert-Bourassa. Le peuple a parlé. La Ville a backé. Fine. Comme on le sait, le maire a d’autres chats à fouetter en ce moment.

Ce que je ne comprends pas trop, par contre, c’est que l’attitude de la famille du défunt premier ministre ait pesé si fort dans la balance. Apparemment, l’administration Tremblay a considéré comme un facteur déterminant le fait que les proches de monsieur Bourassa n’étaient pas chauds, chauds à l’idée d’un hommage controversé. (Ma collègue Sara Champagne a d’ailleurs rédigé un excellent papier sur le sujet.)

Bref, jusque-là, la Ville était prête à encaisser la grogne et le désaccord de milliers de commerçants et de résidents de l’Avenue du Parc. Mais là, oups, 2-3 proches de la famille se disent peinés de tout ce branle-bas de combat et le maire vire son capot de bord. J’avoue humblement être perplexe.

Je comprends que c’est un peu ridicule de rendre un hommage topographique à une personnalité importante sans la caution morale de la famille. D’un autre côté, en démocratie, il me semble que c’est l’opinion de la majorité qui devrait être déterminante dans ce genre de débat et non celle d’une poignée d’individus, si émotionnellement concernés soient-ils.

Anyway. On s’en fout puisque l’opinion de la majorité et celle de la poignée d’individus ont fini par coincider. Du Parc restera du Parc. Show’s over, people…

Publicités

7 commentaires

  1. Cette attitude de la Ville est très REPRÉSENTATIVE de celle de nos soi-disant GOUVERNEMENTS qui se permettent d’IMPOSER des décisions UNILATÉRALES. On l’a vu avec les ACCOMMODEMENTS DÉRAISONNABLES et les FUSIONS MUNICIPALES ainsi que le MONT-ORFORD et la LOI ANTI-POURSUITES LIÉES AUX SKI-DOOS BRUYANTS. Même avec toutes les TAXES qu’on paie, c’est IMPOSSIBLE d’avoir des SERVICES et on se CHICANE pour RENOMMER des POTEAUX.


  2. J’AIME ces contraintes. Tout SIMPLEMENT.


  3. Wow, très réussi.


  4. Merci Geneviève. J’espère que ton indulgence ne découle pas seulement d’un (ou plusieurs) de ces drinks de filles décadents dont la Quincaillerie a le secret.

    J’ai très hâte de lire TON hommage!


  5. Nos politiciens n’ont pas de colonne. Faut croire qu’il y avait plus de votes à aller chercher sur l’avenue du parc que dans un cimetière (encore que…)
    Il faudrait que le maire Tremblay prenne des leçons de colonne de Stephen Harper.


  6. Bravo pour l’imitation de Patrick L’agaçant. D’accord avec Ellipse: Steph a de la colonne. Une vraie échine solide qui ne courbe jamais (si ce n’est que sous le poids de sa petite bédaine). Et ceux qui disent le contraire: vous faites tous parties d’un grand complot socialiste.


  7. Fred, en tant que membre alpha du Grand Complot Socialiste, je proteste: la colonne de Steph courbe souvent. Surtout en présence de George. 😉



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :