h1

Un peu de romantisme

14 février 2007

J’ai utilisé le mot « boute-en-train » (je sais, je m’excuse) dans un travail de Gribouillage Universitaire Quelconque II et j’en ai vérifié l’orthographe dans le GDT, trop lâche pour tendre la main vers mon Larousse.

Boute-en-train. n.m. Mâle (étalon ou bélier) que l’on utilise pour reconnaître les femelles en chaleur. (…) Notes: L’étalon s’approche de la jument et si elle se trouve en rut, il le manifeste par un rictus de la lèvre supérieure appelé rire sardonique de l’étalon. On lui retire la femelle et on la présente au mâle qui lui est destiné. Le bélier boute-en-train est un bélier muni d’un tablier de cuir sous le ventre ce qui l’empêche de saillir, mais comme on a pris la précaution de badigeonner de peinture la face antérieure du tablier, on retrouve ainsi aisément les brebis en chaleur (…).

Bonne Saint-Valentin! À tous et à toutes, des saillies spectaculaires. Puissiez-vous susciter plein de rires sardoniques.

***
Je trouve la traditionnelle déprime des célibataires le jour de la Saint-Valentin particulièrement banale, injustifiée, convenue, prévisible, commune, creuse, excessive et vulgaire. Je me sens donc doublement poche d’avoir le mauvais goût de déprimer aujourd’hui, quoique je tiens à préciser que mon spleen soigneusement poli ne relève pas uniquement de la date.

M’ont aidée à passer à travers cette journée:

  • La neige.
  • Le travail à domicile.
  • La fin d’un mandat d’une platitude ahurissante.
  • La perspective de voir Amant Mélancolique lundi.
  • L’épopée de Mary-Céramike Placard sur RC (et l’ensemble de son oeuvre).
  • La toune hautement appropriée envoyée par Sarcastine (en passant, avez-vous conquis votre robe?).
  • La réaction de Boss Magnanime. « Si tu travailles de chez toi, comment je vais te donner ton chocolat de la Saint-Valentin? »
  • Le commentaire formulé en réponse à la quête de Valentine de ce sympathique jeune homme.
  • Le génie de Walt Disney.
  • La fraise dipée dans le chocolat arborée par Google aujourd’hui.
  • La deux millième visite sur ce jeune blogue.
Publicités

3 commentaires

  1. Vraiment intéressant cette définition de boute-en-train. Je vais faire très attention aux mouvement de ma lèvre supérieure dorénavant. Moi aussi je trouve déprimantes ces fêtes officielles, imposées et ce, même si je ne suis pas célibataire. Pour te requinquer, sors ce soir et regarde par la fenêtre les couples au restaurant ou ailleurs. Combien s’amusent vraiment? Combien se regardent en chiens de faïence sans savoir vraiment quoi se dire? Célèbre ta liberté, cultive des souvenirs qui t’aideront à passer à travers les moments ennuyeux de ton éventuel couple.

    Je parlais avec un restaurateur hier et il m’expliquait que le 14 février entre 16 heures et 18 heures des tonnes de gars appellent en catastrophe pour avoir une table. Dernière minute, pas vraiment d’intérêt avant le deadline fatidique…fête de l’amour? Mon cul! Fête de la piasse. Cette année moi j’ai fêté la Saint-Valentin hier. Tranquille dans un petit resto avec une serveuse relaxe, non rushée. Je pourrais continuer longtemps mais je ne veux pas trop empiéter.


  2. St-Valentin maudite! Même en couple, il y a place pour la déprime… Pas toujours cool de devoir être plus amoureux ce soir-là, justement. Mais si je ne le suis pas juste un peu plus, que pensera l’homme de ma vie? Reste la perspective d’une saillie spectaculaire pour me redonner le sourire 😉


  3. Philippe: Ta blonde est-elle au courant pour la serveuse relaxe, non rushée avec qui tu as fêté la St-V? Héhéhé… Tu n’empiètes pas du tout, tu reviendras.

    Catounette: Je savais que tu apprécierais! xxx (dans le sens de 3 bisous, là.)



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :