h1

Rides, cafouillages et paillettes

26 février 2007

Plein de gens de mon entourage n’aiment pas écouter les Oscars. Ils trouvent que c’est un gros évènement clinquant, artificiel.

C’est vrai, mais c’est aussi bien autre chose. (Que de nuance, Ironica!)

Évidemment, les pré-Oscars ne sont que courbettes et inepties sur fond de tapis rouge. Par contre, pendant la cérémonie, on réussit souvent à échapper au règne des relationnistes et des images photoshoppées. Le stress, l’excitation, la pression et la contrainte du direct réussissent à faire surgir la figure radieuse et imparfaite de l’humain entre deux rouages de la machine bien huilée. Témoins:

  • Helen Mirren qui, dans son énervement, traîne sa sacoche sur la scène et perd une boucle d’oreille;
  • Jennifer Hudson qui termine ses remerciements en queue de poisson, fait deux pas et revient au micro crier un dernier nom par-dessus la musique;
  • Jaden Smith qui lit au télésouffleur la phrase destinée aux prochains présentateurs (et en rit avec un aplomb de vieux pro, le bien-élevé petit coeur);
  • Clint Eastwood qui lit tout croche, les yeux encore plus plissés que d’habitude (si c’est possible) et qui finit par dire « I should have brought my glasses » (également par-dessus la musique);
  • Martin Scorsese qui tue dans l’oeuf, à coups de « thank you » émus, maladroits et impératifs, l’ovation monstre qui se préparait pour son premier Oscar.

***

Les Oscars me culpabilisent toujours en me rappelant tous les bons films que je n’ai pas vus parce que je leur préfère la télé, la lecture, l’écriture, mes amis, mes amants et ce blogue. Last King of Scotland, le Labyrinthe de Pan, West Bank Story, The Departed… mais comme on dit, la mère des fins de semaine pluvieuses et vedges n’est pas morte. Et je suis due pour un amoureux cinéphile.

***

Mon segment préféré des Oscars est sans contredit le montage-hommage aux disparus de l’année. C’est mon côté gothique. Hier, je ne connaissais que Philippe Noiret et Robert Altman.

Mais cette ignorance est appelée à disparaître tranquillement. J’ai réalisé que chaque année allait m’apporter de plus en plus de pincements au coeur, encaissés plus tôt dans l’année mais ravivés au gré des images.  Je voyais bien hier comment les flots de la vie avaient usé certaines figures de proue:  Clint.  Jack. Catherine Deneuve.

Je vous le dis tout de suite, l’année où on va voir la bouille tordue de Woody pendant ce segment-là, ne comptez pas sur moi pour gloser sur les Oscars le lendemain.

 

Publicités

5 commentaires

  1. Les yeux plissés de Clint, c’est les balbutiements de ce qu’on appelle maintenant avoir de l’attitude. Mais aujourd’hui, c’est fait en plus maladroit. Faut que tu vois « The good, the bad and the ugly » juste pour les faces de Clint!!

    L’article de Petrowski sur cyberpresse en vaut le coup aussi!!

    J’aime tes nuances 😉


  2. Bravo pour ton sens de l’observation! Maintenant que j’y pense, tu as tout à fait raison pour Scorsese…


  3. L’intense: Et moi j’aime tes suggestions de lecture (je me suis permis d’ajouter le lien) et de film (merci, un classique). Ah oui: j’aime tes « convictions » politiques, aussi! Mais fais attention, je ne veux pas attirer les fâcheux…

    Bugs: aucun mérite. J’étais pratiquement debout dans mon salon et son refus de se laisser applaudir m’a frustrée autant que Leonardo. D’où observation! 🙂


  4. Tiens, c’est vrai ça pour Scorsese. Surtout qu’il est pas prêt d’en avoir un autre. Déjà çui-là.

    J’aime bien ton blog…


  5. Je pense que çui-là, effectivement, revenait à Babel. Mais… le doyen s’est lui-même fait piquer ses lauriers à quelques reprises. (Éthique de compensation plutôt tordue, j’en conviens).

    Ça me fait plaisir que tu apprécies mon petit grapholabo. Bienvenue!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :