h1

Prochaine cible: la télé

22 avril 2007

Évidemment, on peut suivre sur le web la fâcheuse posture dans laquelle se trouve le Journal de Québec. Aaaaah! Vous avez vu? De l’information au bout des doigts. Des doigts qui restent propres, sauf s’il y a de la moutarde ou un scandale sur le clavier. Facile, rapide. C’est la principale raison pour laquelle la presse écrite périclite, perdant progressivement sa raison d’être si ce n’est de garder les itinérants au chaud et de protéger les planchers de la politique étrangère résolument expansionniste de Bétonel.

C’est triste, mais dans pas si longtemps des hordes de journalistes chômeurs et lockoutés traîneront dans les rues en se demandant comme d’habitude où s’en va la société mais dans une interrogation plus subjective et rhétorique que réellement investigatrice et critique.

Publicités

2 commentaires

  1. Ça m’a pris trois fois pour lire et piger ce billet mais voilà, c’est fait. Ouf! je suis fier de moi.
    Putain de lundi.


  2. Arrête. J’essaie d’aimer les lundi.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :