h1

Pep in my step

24 avril 2007

Avant de partir samedi dernier, j’ai fait quelques courses. Mes deux colliers avaient retrouvé tout leur éclat. (En ce qui me concerne, j’y travaille). Apprenant que je partais en voyage, le bijoutier m’a fait un prix. « Pour qu’il vous reste de l’argent dans vos poches ». Gentil monsieur.

Au coin de ma rue, un jeune voisin avait partagé son enthousiasme pour le beau temps revenu à grands traits de craie jaune. Son oeuvre, une ambitieuse marelle de 63 cases, défiait allègrement crottes de chien dégelées, pigeons malades et fusillades nocturnes. J’ai sauté.

Publicités

4 commentaires

  1. beurk…!


  2. Que voilà un commentaire adroit et constructif qui m’incite à aller voir ce que tu proposes de ton côté.


  3. Pas en lançant un de tes colliers j’espère? Ah et puis… pourquoi pas finalement!


  4. Après avoir sauté, il faut en remettre avec une bonne crème glacée, alors là c’est vraiment le beau temps…



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :