h1

Self-esteem

15 mai 2007

L’estime de soi, c’est fondamental. Pas d’self-esteem, ça suce, comme on le lance volontiers à l’épouse de l’ambassadeur du Japon, comme ça, gaiement, dans un cocktail mondain. Il faut la voir hocher la tête sans comprendre, avec un gracieux sourire. Grue.

Ça n’a pas trop suscité de réactions à l’époque, si j’en crois Google et sa progéniture, mais des chercheurs en psychologie de McGill ont mis au point, en 2004, divers jeux en ligne pour aider les gens à «changer les schémas de pensée négatifs qui sont souvent source d’insécurité et prendre des habitudes de pensée positives et profitables qui les aident à se sentir plus sûrs d’eux et plus confiants.» Comment ça marche? Par le bon vieux conditionnement.

Le père du conditionnement classique, Pavlov, vous vous en rappelez? C’est ce type, pour la petite histoire, dont le chien bavait dès qu’il entendait une cloche, parce que Pavlov avait pris l’habitude de la faire sonner en même temps qu’il lui amenait de la nourriture. Dans la tête du chien, cloche était devenu synonyme de bouffe. Il avait été conditionné. (Moi, petite, j’étais conditionnée à brayer à l’écoute de certaines tounes, d’où le titre du billet où j’en parle).

Ici, il est plutôt question de conditionner les gens à associer leur identité à une réponse sociale positive, pour favoriser une meilleure confiance en eux. Trois jeux sont voués à faire de nous tous des êtres radieux et fascinants. Selon l’étude des chercheurs, ils fonctionnent grosso modo en inhibant progressivement les angoisses liées à la peur du rejet grâce à une emphase sur une réponse positive. Cela se traduit notamment par un mouton excité qui te regarde en haletant à mesure que tu gravis les échelons du Chi en cliquant vite, vite sur ton nom ou un visage souriant avant qu’il ne disparaisse de l’écran.

Pour une fois que c’est la science et non l’ésotérisme qui se propose de fournir une réponse rapide et facile à des maux de tête contemporains! Je vous teste ça tout de suite, malgré une interface rébarbative. Je baladerai bientôt mon sex-appeal dévastateur de trentenaire épanouie et mon aura rose bonbon de winner aux quatre coins de la ville. Watch out.

Publicités

7 commentaires

  1. « Pour une fois que c’est la science et non l’ésotérisme qui se propose de fournir une réponse rapide et facile à des maux de tête contemporains! »

    Pour moi c’est du pareil au même et vice versa. La pschyco pop et la prêcherie pop effleurent toujours le sujet d’un air profond et sérieux, s’autorisent le seul droit à la vérité. Il y a mille et une causes à l’angoisse et autres bobos, et ils ne viennent pas tous de notre vécu. Seule une analyse profonde et complète par des gens compétents permettent d’améliorer bon nombre de problèmes sans promesse de résolution complète.


  2. Moi qui croyais que j’allais devoir faire une introspection longue et douloureuse pour me bâtir une meilleure estime de moi. Je me voyais raconter à un psy comment ma mère a démoli mon estime en critiquant les dessins que j’avais fait sur le mur avec mon caca.

    Mais voilà que j’apprends que je vais pouvoir réparer mon âme brisée en faisant un simple test sur Internet ! Merci Ironica, tu es ma salvatrice ! …;-)

    Alors ? Quel est ton verdict sur le programme ?


  3. @Gilk: « Une analyse complète et profonde par des gens compétents »…j’imagine que ça peut en aider plusieurs. Mais quand tu te connais toi-même à fond, quand tes moindres faits, gestes, intentions, élans, comportements, pensées sont décortiqués par une lucidité implacable capable de faire des liens avec tes défauts, ton enfance, tes mécanismes de défense, une lucidité qui ne te laisse jamais en paix, ça n’amène strictement rien qu’une autre personne s’essaie à faire la même chose d’un point de vue forcément moins renseigné, parcellaire, superficiel et en te faisant payer pour ça en plus. Il y a des gens qui savent parfaitement ce qui cloche dans leur vie ou pourquoi elles ne sont pas heureuses… ça ne les aide pas nécessairement à y changer quoi que ce soit. Anyway! Je pense que ça fera l’objet d’un post en temps et lieu! 🙂

    @M to the G: Hey, merci, ça manquait de scatologie sur ce blogue! Still testing… donne-moi du temps, là, j’ai pas le goût, l’interface est vraiment laide, pas Web 2.0 pour deux cennes. Essaie-le toi aussi, on comparera nos egos rayonnants.

    Oh et en passant… on ne dit pas « Merci Superman » sur le blogue de Clark Kent, petit indiscret. Une chance que j’ai pu éditer ton commentaire en catastrophe 5 minutes après que tu l’aies posté. Certaines personnes ont quand même dû avoir le temps de lire mon prénom. Je vais être obligée de les tuer, maintenant, par ta faute.


  4. Peut-on vraiment être objectif et lucide quand il s’agit de s’évaluer et de se juger soi-même ?

    Vraiment désolé ‘Ironica’ d’avoir manqué de discrétion dans mon dernier post. Je suis encore pas mal ignorant des codes et coutumes de la blogosphère.


  5. @ M to the G: Si l’état mental ne relève pas d’une condition médicale, je soutiens que oui. Quiconque me contredit devra subir, ligoté sur une chaise, pendant huit heures et demi, mon autopsychanalyse approfondie. Et oui je sais qu’il y a dans cette affirmation de l’orgueil, un brin de manipulation et un désir de contrôle né de l’insécurité et bleeeeuuuuuaaaaahhh).

    Y a pas de mal pour ton indiscrétion. J’avais pas spécifié. Par contre, je t’enverrai la note, pour la job de bras. M’a te former, moi. Deuxième leçon: la coutume veut que si tu commentes le même post deux fois, tu dois une bière à la blogueuse. Si,si,c’est vrai, j’te jure. 🙂


  6. Je commente ici une première fois. Intéressant, je vais devoir m’y mettre à ces tests.


  7. Je commente ici une deuxième fois. Voilà, je te dois une bière.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :