h1

Plotte à cash revisitée (non, pas littéralement, rassurez-vous)

27 novembre 2007

Je ne peux que saluer une initiative aussi louable que celle de Jeune Chilly Chill, qui nous offre avec Plotte à Cash une adaptation attendue de Goldigger. Oui, il est juste et bon de la rapper en français, cette ludique ritournelle qui met en garde les jeunes hommes naïfs contre les attaques intéressées des Méchantes Madames Mercantiles (M.M.M.).

J’aimerais seulement apporter deux bémols, car il semblerait que Jeune Chili Chill n’a pas pris soin de faire appel aux services d’un conseiller juridique full hot pour adapter les concepts en cause à la réalité québécoise.

Or, je sais que les membres du public en général, et les hipsters en particulier, sont sensibles au virus de la désinformation juridique, qu’ils se plaisent ensuite à colporter dans les familles, semant horreur et désolation. Ainsi, plus d’un, contaminé par le virus de l’approximation et du fie-toi-à-Gertrude, pense qu’un animal peut hériter (ce qui n’est selon moi qu’une raison de plus de maudire l’Auberge du chien noir). J’en veux aussi pour témoin le sondage de la Chambre des notaires sur l’union libre, qui révèle la persistance de mythes tenaces, de ceux qui vous grugent la laine sur le dos.

Clarifions donc les passages en cause:

« Dix-huit ans, dix-huit ans, a t’a fait un enfant, a t’a pour dix-huit ans »

En fait, c’est l’obligation de garde qui prend fin à dix-huit ans. On peut donc si on le désire crisser son kid dehors dès la première journée de sa majorité (Bonne Fête!) mais on reste responsable du paiement de ses besoins de base jusqu’à son autonomie financière.

Il faut donc continuer à payer une pension alimentaire à un enfant de 18 ans, à moins qu’il n’ait déjà complété avec succès un diplôme professionnel (de type réparation de photocopieuses) qui le rend déjà financièrement indépendant. Sinon, il faut attendre la fin de sa technique (donc, 20 ans) ou de son bac (22 ans). Mais bon, né d’une plotte à cash et d’un père qui veut rien sawouère, ça m’étonnerait qu’y finisse son bac, hein?

« Si t’es pas un cave, dis: « accord prémarital, accord prémarital »

En fait, l’accord prémarital (pre-nup) n’existe pas au Québec. Les ententes avant ou durant le mariage par lesquelles un conjoint renonce aux protections de la loi (pension alimentaire, patrimoine familial, régime matrimonial, etc.) sont nulles. Ce n’est qu’au moment du divorce qu’un gars peut savoir s’il a marié une plotte à cash car ce n’est qu’à ce moment qu’elle peut validement décliner le $$$ (devant un juge ou un notaire).

J’espère que le tout contribuera à la vitalité de notre beau droit civil autant qu’à celle de notre belle langue française lors de plein de réveillons cools.

P.S. Mon bill suivra.

***
Sur ce, je m’en vais conseiller Simian sur ce qui me semble une légère inexactitude par rapport à la Convention de la Baie James.

Publicités

11 commentaires

  1. MA-LADE!


  2. Il y aussi les plotes à moto et les plotes à micro… À quand une adaptation sur ces autres membres de la sous-race Fiemmus Dei Hockeya Pleayia?


  3. Moé, c’qui me scandalise le plusse, c’est pas les plottes à cash, c’est plusse les maudits immigrants B.S. plus riches que moé parce qu’on leur paye toutte quand y’arrivent. Aye! On leur donne 5000 piasses par moi à cause d’la Charte canadienne.


  4. Pis là?


  5. On innove par la Danse du Tabarnack! Bien à vous de découvrir ce chef d’oeuvre!


  6. on dit photocopieur… c’est toujours fucké c’te machine là quand c’est l’temps de photocopier, je confirme donc que c’est masculin !
    j’peux ben m’en payer une… quand la porte est ouverte…
    mémé à cash !


  7. Je suis peut-être téteux (je suis né comme ça) mais je serais prêt à payer pas mal cher pour recevoir vos conseils juridiques (les plus rafraîchissants en ville) sur une base un peu plus soutenue.


  8. Moi j’aimerais avoir des précisions juridiques vulgarisées au sujet du commentaire affectueusement posté un peu plus haut par Doud.

    SVP, merci


  9. @mambouphil: tout baigne!

    @mémé: Merci de vos précisions humoristico-grammaticales! Vous savez, mon français est comme un photocopieur: des fois faut que je le tapoche un peu pour qu’il marche. 😉

    @ellipse: pas mal cher, hein? On parle de quel resto, là?

    @Doud: oh, ça va prendre un peu plus qu’une faute à « mois » pour arriver à imiter convenablement un colon, mon cher. (Rassuré, Visiteur béat?)


  10. Ça fait déjà un petit bout de temps que je lis ton blogue mais c’est la première fois que je laisse un commentaire, juste pour te dire salut et continue ton beau travail. XxX


  11. Oh, merveille des merveilles! Moi qui étais encore sous l’impression (fausse! Youppi! fausse!) que tu avais fermé ton blogue!

    Les plottes à cash? Formidable! Je les adore. Tant d’inspiration en vue!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :