Archive for janvier 2015

h1

L’adieu au pied des remparts

3 janvier 2015

Chaque tort avoué je l’aurais couvert mains et coeur

Chaque défaut révélé de douceur baigné

Chaque erreur d’excuses assortie pardonnée sur l’heure

Chaque faute admise couverte de baisers

Mais puisque tu persistes à prétendre que ces murailles aveugles sont ton essence

Qu’elles sont taillées dans la pierre de vérité

Que ce roc intransigeant jamais ne prêtera flanc

À mes tendres escalades

Je te laisse à ton château

Où tu abrites si tristement

Ta honte injustifiée

Cette humble manante repart avec sa masse

Pour fracasser les potentiels ennemis de passage

Et s’excuse d’avoir osé en menacer tes murs

Pauvre prince fortifié

Je te laisse à tes douves

Je te laisse à tes tourelles

Je te laisse à tes meurtrières

Je te laisse à tes remparts

Te signalant au passage

L’oubli d’un pont-levis dans tout cet assemblage

Je te souhaite le courage d’éclater un jour toutes ces pierres inutiles

Pour respirer l’air vrai du royaume

Majesté, oh Majesté

J’aurais tant aimé t’aimer